Perseverance Supercam

Crédit : Credit: NASA/JPL-Caltech/LANL/CNES/CNRS/ASU/MSSS
Mosaïque de deux images de la roche cible « Yeehgo » vu par SuperCam

L’instrument franco-américain SuperCam embarqué sur le rover martien Perseverance vient de renvoyer les résultats de son premier tir de laser ainsi que des enregistrements sonores de ce tir grâce à ses microphones. L’instrument SuperCam est situé au bout du bras robotique de Perseverance et permet d’analyser la composition des roches ciblées grâce à une technique dite de spectroscopie sur plasma induit par laser (LIBS). Cette opération était attendue de longue date. L’ingénieure en chef au LESIA CNRS Pernelle Bernardi cité par le Cnes nous dit ainsi que « Le déroulement des opérations de recette (tests) de l’instrument est établi des mois à l’avance. » C’est donc depuis le centre spatial français à Toulouse qu’ont été envoyées les commandes permettant à SuperCam de réaliser son tir inaugural.

« Le JPL (Jet Propulsion Laboratory) est le « chef d’orchestre » de la mission. Il se charge de mettre tout en commun et attribue une priorité aux commandes proposées. Tous les instruments ne peuvent pas fonctionner en même temps, notamment en raison de la puissance disponible mais aussi de la capacité à retransmettre les données recueillies » ajoute Gabriel Pont, responsable des opérations des instruments français des missions martiennes, au CNES. Côté américain on se réjouit du bon fonctionnement de l’instrument, qui a demandé plus de 8 ans de développement. Roger Wiens, du laboratoire de Los Alamos, également impliqué dans la construction et la gestion de SuperCam a ainsi déclaré : « Quand nous avions rêvé de cet instrument il y a 8 ans, on s’inquiétait de savoir si l’on était trop ambitieux. Aujourd’hui le voilà sur Mars, et il fonctionne à merveille !« .

Sources : phys.org, cnes